Nous sommes le produit des informations que nous absorbons, de gré ou de force.

ISOCEL vous accompagne dans la déprogrammation de certaines informations éco-systémiques bloquantes, limitantes voire toxiques et vous aide à encoder de nouvelles informations issues, entre autres, de co-expériences créatives ou artistiques et participatives.

L’EQUILIBRE est la clé de la réussite de tous vos projets et d’une performance collective. Chez ISOCEL, la performance n’est pas un prix à payer au détriment de l’humain, elle est, au contraire, le résultat d’un équilibre écosystémique vers lequel nous vous accompagnons.

L’expérience des métronomes nous rend attentif à un puissant phénomène, qui répond aux lois universelles de la physique et que nous connaissons sous le terme de « synchronisation ». Au départ, si les métronomes sont bien tous à la même fréquence (se calculant en hertz), ils ne sont en revanche pas en phase. Progressivement, ceux-ci se mettent en phase, sans l’intervention de personne jusqu’à se raccorder au même tempo. Et pourquoi direz-vous? Les métronomes auraient-ils une sensibilité cachée à la musicalité? L’explication de ce phénomène réside dans l’existence d’un support, socle stable permettant la transmission de ces fréquences de circuler d’un métronome à l’autre et d’interagir jusqu’à se mettre au diapason.

Seulement, dans une entreprise ou à échelle d’un quartier, d’une ville ou d’un écolieu qu’est ce qui va faire office de « socle stable » et de « support de résonance »? C’est précisément à ce niveau que nous intervenons. C’est l’environnement général qui est étudié de manière à ce qu’il s’impose comme un cadre fiable et soutenant pour les collaborateurs ou les citoyens locaux. Ce peut également être un espace spécifique réinventé pour s’ériger naturellement comme un socle stable pour les collaborateurs. Cela peut être initié à partir de projets participatifs inspirés par nos programmes Ingénierie créative® ou hybrides avec certaines de nos prestations classiques.

Pour ce qui est de l’idée de « support de résonance », dans la vie sociale et humaine, le cadre stable ne suffit pas à réaliser la même expérience fascinante des métronomes.

La synchronisation est un phénomène de résonance répondant aux lois universelles de la physique. « Elle est un ajustement des rythmes provoquée par une interaction » (HUYGENS, physicien, mathématicien à l’origine de la découverte de « la sympathie des horloges »: 1665)

Inutile de vous dire qu’en tant que sociologue et psychologue sociale, interactionnistes-systémiques, ces phénomènes sont au coeur de nos préoccupations, et depuis plus de 15 ans inspirent nos démarches. Ils nous ont permis de mieux comprendre pourquoi certaines expériences collectives pouvaient générer le meilleur comme le pire.

Pour cela, il faut d’abord comprendre ce qui résonne. En effet, qu’est-ce qui se cache derrière ce mouvement qui donne le tempo? Est-ce du vide, de l’air?

Tout est informations. Le vide n’existe pas. Il est en réalité énergie en puissance et navigue entre 2 formes possibles: onde ou particule. Il est onde, c’est-à-dire mouvement, autrement dit énergie pure électromagnétique mais devient « matière » dès lors qu’il est « chargé » en informations (signaux, flux). Notre regard, notre perception, notre pensée, notre intention charge ces ondes d’un flux d’informations qui lui donne sa forme dans notre réalité physique.
Cette compréhension quantique largement éprouvée et documentée structure notre démarche.

Si nous sommes uniquement le produit des informations que nous ingurgitons, alors il s’agit d’opérer un travail sur ces flux d’informations qui produisent notre réalité.

Notre travail consiste à accompagner dans cette adaptation qui doit rester une danse naturelle qui émerge d’une centration sur l’Equilibre. La démarche nécessite une lecture holistique et systémique des informations, un traitement de celles-ci et un réencodage par la conception de dispositifs sur mesure et d’expériences co-créatives permettant une dépollution mentale, physique, psychique (au plan individuel mais aussi collectif) et de réencodage de nouvelles données/flux d’informations engrammés dès notre plus jeune âge (du stade foetal et durant les 1ers stades de développement bébé) de l’enfant, pendant toute sa phase primaire de socialisation jusqu’à sa socialisation secondaire où il fera le « choix » conditionné de son parcours professionnels, des relations socio-amicales, etc.

Ces empreintes informationnelles restent inscrites jusque dans notre mémoire cellulaire et peuvent impacter autant notre santé que nos choix de vie conditionnés voire bloqués. Mais une grande part de ces informations, indépendantes de notre génome (= ensemble des informations génétiques) ne sont pas irréversibles. L’épigénétique toutefois montre que certaines expressions de notre matériel génétique peuvent être modifiées. En effet, certaines expressions de notre ADN peuvent changer grâce à notre environnement qui renvoie lui-même des informations de « stress, danger, menaces » ou au contraire « sain, fiable, sécurisant ».

ISOCEL décrypte pour vous ces informations selon une approche systémique et holistique et propose de relever avec vous le défi d’un rééquilibrage informationnel dans votre environnement social et organisationnel.

Les fréquences concernant nos fameux métronomes ne sont pas juste des « bruits » ou de l’entropie, elles sont ONDES ELECTROMAGNETIQUES. C’est-à-dire encore ENERGIES. On a longtemps pensé que seul le cerveau générait des ondes électromagnétiques (ou nombre de nos appareils du quotidien tels le micro-onde et le smartphone par exemple!), mais de tous les organes du corps humain, c’est en réalité le coeur qui en a la palme. Les scientifiques ont découvert combien le coeur était lui-même un cerveau indépendant disposant de ses propres réseaux neuronaux encore plus puissants que le cerveau lui-même, soit 5000 fois plus puissant en plus d’être une glande hormonale qui influe la chimie du corps. Cela signifie qu’il dispose non seulement de sa propre intelligence, une intelligence hors norme, mais qu’en plus, il est un remède à une santé dégradée (physique et psychique). Alors même que nous n’avons pas encore compris les mystères du cerveau, les scientifiques découvrent que le coeur est un organe encore plus mystérieux, puissants et influent.

Ensemble, tous les possibles sont possibles. Ré-engrammons de nouvelles informations pour contribuer à un monde plus équilibré et restaurer sa souveraineté.